À L’ORIGINE DU YOGA

À l'origine du yoga

Certains diront que le yoga existe depuis l’origine de l’humanité, d’autres qu’il est né en Inde à l’essor des civilisations et d’autres encore raconteront qu’il provient de la chine ancestrale.

Qu’on le pratique de manière traditionnelle ou bien qu’il soit décliné sous diverses formes modernes, le yoga donne le sentiment de provenir d’une source millénaire. Mais son histoire et ses origines restent flous pour les novices, comme pour la plupart des  pratiquants. 

Le yoga vieux de 5000 ans ?

À l'origine du yoga 1

Un sceau retrouvé, dans l’actuel Pakistan, par des archéologues au siècle dernier, a permis d’évoquer l’existence du yoga, à l’époque de la civilisation de l’Indus, il y a 5000 ans. Au bord du fleuve Indus, cette civilisation urbaine est la plus ancienne connue en Inde. Cette culture regroupait des centaines de villes et des milliers de villages et représentait la pointe de la modernité de l’époque, grâce à ses techniques agricoles et sa maîtrise du bronze et du cuivre.
Le personnage, sculpté sur le sceau retrouvé, intrigue par la posture inhabituelle de ses jambes, ses pieds ainsi que ses mains, amenant à penser à une pose de yoga, donc à une représentation du Dieu Shiva, divinité tutélaire de cette discipline. Mais finalement, d’autres études ont fini par prouver qu’il ne pouvait y avoir de correspondance avec Shiva et que cette posture devait correspondre à une assise plus familière de l’époque. L’origine du yoga n’était donc pas si ancienne. 

L’apparition du mot « Yoga »

À l'origine du yoga 2

Environ 2000 ans avant JC, la vallée de l’Indus connut une désertification, qui marqua la fin de la civilisation du même nom. Quelques 500 ans plus tard, des nomades nommés « aryas » pénétrèrent ces terres désolées. Ils continuèrent leur marche au fil des siècles, traversant l’Inde actuelle du nord-ouest vers l’est et finirent par se sédentariser. 
C’est leur culture orale qui nous a légué les préceptes précieux du Veda, qui tintèrent l’entièreté des civilisations indiennes suivantes. Le Veda n’est pas l’oeuvre d’un homme, mais le récit des messages reçus par les « voyants », ceux qui possèdent des facultés extralucides.  Le Veda considéré, comme universel et éternel, a été transmis oralement de génération en génération puis a finit par être transcrit à l’écrit, très longtemps après son apparition. Le Veda était essentiellement utilisé par différents familles de prêtres, afin d’invoquer les Dieux, par des sentences ou des chants appropriées, ou bien pour les rituels de sacrifice ou de magie. 

C’est dans des hymnes ou chants védiques que « yuj » la racine du mot yoga, apparut la première fois. Au départ, signifiant le fait d’atteler des chevaux à un char, cette racine fut aussi utilisé pour désigner le fait d’unir l’esprit à une entité qui le transcende. 
On voit ici que le yoga tel qu’il se définit n’existe pas encore au temps des « aryas ». Malgré tout ses racines se plantent dans l’esprit du Veda, qui le tintera de ses nombreux préceptes et rituels. 

Les précurseurs du yoga 

Au milieu de 1er millénaire avant notre ère, apparait la notion d’ascétisme avec ses nouvelles croyances et pratiques spirituelles, associées à l’idée de karma. Le karma introduit la croyance dans le cycle des morts et des renaissances entrainé par les relations qui existent entre nos actions et les conséquences qu’elles entrainent. Les « Shramanes » qui appliquent ces nouveaux préceptes sont définis comme des renonçants, cherchant la solution à la cessation de la réincarnation et à sa souffrance humaine. C’est une voie de libération du samsara, proposant de s’extraire du cycle des causes et des conséquences, la loi du karma donc, par le fait de renoncer à l’action individualiste

Ces shramanes traceront par la suite différentes voies et pratiques de libération. Parmi elles, on distingue les prémisses lointaines d’un yoga originel.  

Le Bouddha et le yoga

À l'origine du yoga 4

L’histoire de Siddarta Gautama, le prince ayant tout abandonné, trône et famille, afin de mener sa recherche sur la cessation de la souffrance, est assez connue aujourd’hui. Mais on connaît moins l’influence que le Bouddha a eu sur la construction de la discipline yogique

Malgré l’expérimentation intense de toutes les pratiques de privation des ascètes, Siddharta Gautama ne trouva pas dans ces austérités la libération et la paix intérieure qu’il recherchait. Se dirigeant plus vers, ce qu’on appellera par la suite, la voie du milieu, se situant à mi-chemin entre plaisir des sens et austérités intenses, le futur Bouddha compris que l’important n’était pas de supprimer l’action, mais sa cause, autrement dit le désir. L’idée est plus de nettoyer l’esprit de ses impuretés et de trouver des techniques visant à permettre le salut de l’âme elle-même, que de se priver de tout mouvement humain. 

C’est à partir de cela que le yoga devint, avant même de s’appeler yoga, une discipline physique et mentale menant à la libération réelle

Origine du yoga 

À l'origine du yoga 5

Toutes ces références sont tirées
du magnifique livre de
Clémentine Erpicum

« YOGA, 2500 ans d’histoires« 
aux éditions La plage. 

- ACCES GRATUIT -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *